L’Or Blanc se récolte aussi à Mesquer-Quimiac !

Profitez de votre séjour pour tout savoir sur la récolte du sel, de sa formation à l’assaisonnement de vos assiettes c’est tout un savoir-faire ancestral qui entre en jeu.
Toute l’année pour les groupes et en saison pour tous, les paludiers (producteurs de sel) de Mesquer se font un plaisir de partager avec vous leur passion (rendez-vous à nos guichets ou en rubrique Visites guidées pour de plus amples informations)

Les marais salants sont également un lieu privilégié pour découvrir et observer de nombreuses espèces d’oiseaux. Aigrettes, hérons, avocette élégante, échasse blanche… Armez-vous de jumelles et de patience et arpentez les nombreux chemins qui bordent les marais salants.

Un peu d’histoire
Les 1ers écrits concernant l’activité salicole à Mesquer remonte au XIVème siècle. On recensait 3250 œillets exploités en 1801 à Mesquer.
Aujourd’hui, la technique utilisée pour récolter sel et fleur de sel reste la même que celle mise en place par nos ancêtres.
Aux alentours de 1970, des hommes et des femmes conscients que le bassin salicole de la baie de Mesquer participait à l’équilibre écologique de cette zone marécageuse, qui met en communication le Parc Naturel Régional de Brière et l’Océan Atlantique, mirent tout en oeuvre pour le renouveau des Marais.
Aujourd’hui, le bassin du Mès compte environ 410 œillets exploités par 11 paludiers (il y a une vingtaine d’années, seulement 80 œillets étaient en exploitation).

Le bassin du Mès et le bassin de Guérande forment le « Site Remarquable du Goût » du Sel de Guérande, récompensé en 1991 par l’obtention du Label Rouge.